Bienvenue aux Mines Paristech
Bienvenue à MINES ParisTech
Newsletter International
Website
Théorie & Pratique
Vous êtes

webTV

Lecture

Certificat exécutif : digital native, 3 questions à...

Lecture

Certificat exécutif : digital native, 3 questions à...

Lecture

Mastère Spécialisé AIMove: Artificial Intelligence and Movement in Industries and Creation

Lecture

Olivier Remy, third year student of the Corps des Mines

Lecture

Le Forum mécatronique 2019

+ Toutes les vidéos

Partager

Matthieu DENOUX - Soutenance de thèse MINES ParisTech

Soutenance de thèse de Matthieu DENOUX

Éclairer le long terme des villes par une approche prospective : ce que disent nos modèles de la métropole de Bordeaux

Titre anglais : Enlightening the long-term future of cities through a prospective approach: what our models say about the Bordeaux metropolitan area
Date de soutenance : mardi 2 mars 2021 à 14h30
Adresse de soutenance : 1 rue Claude Daunesse CS 10207 06904 Sophia Antipolis - Amphithéatre Mozart
Directeur de thèse : Nadia MAïZI

devant le jury composé de :

Valéry MASSON Directeur de recherche Centre National de Recherches Météorologiques, UMR3589, Météo-France & CNRS Rapporteur
Jacques TELLER Professeur ordinaire Université de Liège Rapporteur
Nadia MAïZI Professeur CMA MINES ParisTech Examinateur
Philippe BLANC Professeur O.I.E. MINES ParisTech Examinateur
Vincent VIGUIé Chargé de recherche CIRED Ecole des Ponts ParisTech Examinateur

Mots clés en français : modélisation prospective,urbanisme,modèle TIMES,occupation des sols,
Mots clés en anglais : prospective modeling,city conception,TIMES model,land use,

Résumé de la thèse en français
Les villes sont au coeur de l'organisation de l'habitat humain et concentrent une part croissante de la population mondiale. Logiquement, elles doivent faire face aux enjeux environnementaux et sociaux que rencontre l'humanité. Elles sont ainsi victimes de la crise climatique et environnementale, subissant les conséquences de la pollution de l'air, des canicules, des inondations, des ouragans, et autres événements intenses. Mais elles sont aussi actrices de ces problématiques parce qu'elles rassemblent souvent les pouvoirs économiques, politiques et sociaux. En outre, la construction des milieux urbains se fait dans la durée, les bâtiments restant en place plusieurs décennies voire siècles et les formes urbaines créant une trame difficilement réversible. Dans ce contexte, il est primordial que les parties de villes que nous construisons aujourd'hui intègrent à la fois les aspects courts termes (financiers, esthétiques, d'adéquations aux besoins des propriétaires ou des commanditaires) mais aussi leurs impacts sur le long terme. Plusieurs visions de la ville telle qu'elle devrait tendre à être ont émergé depuis quelques décennies, de la ville technologique (ou smart-city) à la ville durable en passant par une ville collective. Dans ce cadre, ce travail propose d'appliquer les principes de la modélisation prospectives aux problématiques d'aménagement urbain pour contribuer à la prise en considération des questions environnementales. Pour nourrir nos modèles, nous décrivons une méthodologie réplicable de création d'archétypes quantitatifs de formes urbaines et de bâtiments à partir de données publiques françaises. Cette approche, basée sur des techniques classiques (analyse en composantes principales et k-means), confirme quelques caractéristiques urbaines comme la difficile définition du périurbain. Notre modèle prospectif est constitué d'un modèle d'optimisation bottom-up basé sur le framework TIMES dont l'originalité réside dans la représentation du sol et de ses usages, d'un deuxième modèle de projection spatiale utilisant des cartes de contraintes et enfin d'un réseau de neurones à convolution servant à estimer les impacts relatifs sur la température des modifications urbaines calculées. Cette chaîne de modélisation est ensuite appliquée à quelques scénarios prospectifs sur la métropole de Bordeaux dont l'impact d'une politique de zéro artificialisation nette.

Résumé de la thèse en anglais
Cities are at the heart of the organization of the human habitat and concentrate a growing share of the world's population. Logically, they must face environmental and social challenges that humanity is experiencing. They are thus victims of the environmental crisis, suffering the consequences of air pollution, heat waves, floods, hurricanes, and other intense events. But they are also actors of these problems as they often bring together economic, political and social powers. In addition, the construction of urban systems is a long-term process, with buildings remaining in place for several decades or even centuries, and urban shapes drawing a grid not easily reversible. In this context, it is essential that parts of cities that we build today integrate both the short-term aspects (financial, aesthetic, adapting to the needs of owners or clients) and their long-term impacts. Several visions of future city, at least how it should tend to be, have emerged over the last few decades, from a technological city (or "smart city") to a sustainable city through a collective city. Within this framework, this work proposes to apply the principles of prospective modeling to urban planning issues in order to contribute to the consideration of environmental issues. To feed our models, we describe a replicable methodology for creating quantitative archetypes of urban shapes and buildings from French public data. This approach, based on classical techniques (principal component analysis and k-means), confirms some urban characteristics such as the difficult definition of the peri-urban area. Our prospective model then consists of a bottom-up optimization model based on the TIMES framework whose originality lies in the representation of the soil and its uses, a second spatial projection model using constraint maps and finally a convolutional neural network used to estimate the relative impacts on temperature of the calculated urban modifications. This modeling chain is then applied to a few prospective scenarios for the Bordeaux metropolitan area, including on the impact of a zero net artificialisation policy.

Retour à la liste des soutenances

actualité

Prix de thèses de prospective de la Fondation 2100

Formation Prix de thèses de prospective de la Fondation… La cérémonie s'est déroulée le 9 février, sous la présidence…
> En savoir +

Femmes de science

Formation Femmes de science   Chercheuses confirmées, doctorantes ou élèves ingénieures, elles font la…
> En savoir +

Quelle empreinte environnementale pour notre avenir énergétique ?

Formation Quelle empreinte environnementale pour notre… Le doctorat est un exercice académique codifié qui aboutit à…
> En savoir +

Nuits de la lecture, avec Laurent Gaudé

Formation Nuits de la lecture, avec Laurent Gaudé  « Que le souvenir de ceux qui se sont battus pour notre…
> En savoir +

 3<sup>e</sup> au classement de L'Usine Nouvelle

Formation 3 e au classement de L'Usine Nouvelle MINES ParisTech se classe à la 3 e place du Palmarès des…
> En savoir +

+ Toutes les actualités

contact

Alexandra BELUS
Direction de l'Enseignement
Service du Doctorat
> envoyer un mail

Plan du site
MINES
ParisTech

60, Boulevard Saint-Michel
75272 PARIS Cedex 06
Tél. : +33 1 40 51 90 00

Implantations
Mentions légales | efil.fr | ©2012 MINES ParisTech | +33 1 40 51 90 00 |