Bienvenue aux Mines Paristech
Bienvenue à MINES ParisTech
Newsletter International
Website
Théorie & Pratique
Vous êtes

rechercher
une actualité

Ecole
Entreprise
Formation
International
Recherche
Sciences de la terre et
de l'environnement
Energétique et procédés
Mécanique et matériaux
Mathématiques et systèmes
Economie, management
et société
Partager

Formation

06/03/2015

Dans la peau des ingénieurs généralistes de demain

Les « Métiers de l'Ingénieur Généraliste » (MIG) sont des modules d'enseignement créés par l'Ecole des mines de Paris pour plonger les élèves de première année au cœur du monde qui les attend. Les futurs ingénieurs se nourrissent d'échanges avec différents acteurs de la société pour résoudre, en équipe, des problématiques transversales, techniques mais aussi économiques, auxquelles sont réellement confrontés les ingénieurs d'aujourd'hui. Stimulant et fédérateur, cet exercice intensif sur trois semaines offre aux élèves une vision précise sur les réalités de leur futur métier.

Dans la peau des ingénieurs généralistes de demain Présentation du MIG « Systèmes embarqués - gestion électrique par Smart Grid » devant le jury, les enseignants-chercheurs de l'Ecole et tous les autres élèves de la promotion. © Thibaud Vaerman, MINES ParisTech

Un travail en équipe, un pied dans l’école, l’autre en entreprise

Au début de l’année, les neufs sujets retenus pour les MIG sont présentés aux élèves par les coordinateurs du module, des enseignants-chercheurs de l’Ecole. Santé, énergie, matériaux, aéronautique, ces sujets sont diversifiés. « Nous les choisissons en rapport avec les thématiques de nos Centres de recherche et des problématiques actuelles rencontrées dans le secteur de l’industrie et de l’ingénierie », précise Sabine Cantournet, enseignant-chercheur et nouvelle responsable des MIG, qui succède au professeur Marc Lucas. Les élèves établissent leur choix selon leurs préférences et se répartissent en équipes de dix à douze personnes sur chaque MIG. « Ce travail collectif rompt avec le travail individuel réalisé en classes préparatoires où les problèmes à résoudre sont bien posés »,  souligne Sabine Cantournet.

Au cours de la première semaine, les étudiants se documentent sur leur sujet, visitent des sites de recherche, et rencontrent des interlocuteurs aux profils variés pour appréhender leur problématique, la redéfinir et dégager des axes de réflexion. Les semaines qui suivent, les élèves travaillent en autonomie et par petits groupes sur des mini-projets, pour faire émerger, tous ensemble, une solution possible à leur nouvelle problématique. 

Tout au long des MIG, les élèves continuent à rencontrer des spécialistes, à assister à des conférences et à des cours à l’Ecole leur apportant la culture industrielle et le niveau de connaissances nécessaires pour avancer dans leur projet. Ils bénéficient aussi d’un enseignement d’expression orale et écrite qu’ils mettront directement en œuvre au moment de la rédaction de leur synthèse et de sa présentation devant un jury.

Un module pédagogique au cœur des réalités du métier

Sabine Cantournet, enseignant-chercheurLes MIG ont été mis en place il y a une dizaine d’année pour mettre les élèves en situation réelle face à des problématiques concrètes et complexes pour lesquelles il n’existe jamais de solution unique et immédiate. Dans la peau de véritables ingénieurs généralistes, les élèves doivent consulter les spécialistes de leur sujet et mobiliser les compétences de chacun pour résoudre leur problématique en équipe. « Car toute la richesse du métier d’ingénieur généraliste réside dans la capacité à traiter un sujet à plusieurs et dans sa globalité » ajoute Sabine Cantournet.

L’espace de quelques semaines, les élèves d’un MIG deviennent donc acteurs et moteurs du monde de l’industrie. « Cette expérience est très enrichissante sur le plan professionnel » affirment Marin Boyet et Amine Masnaoui, deux élèves du MIG santé qui ont travaillé sur les soins palliatifs. « Mais le plus intéressant, c’est de puiser à la fois dans les ressources de notre formation et dans la richesse de nos échanges pour construire une réponse humaine à un problème technique et économique. »

Entreprendre un MIG, c’est donc aussi éveiller son esprit et sa curiosité, conforter ses choix, s’ouvrir sur les autres étudiants, enseignants-chercheurs de l’Ecole, et construire son réseau. En effet, c’est grâce aux solides relations que l’Ecole des mines de Paris développe au quotidien avec ses partenaires industriels, que les élèves peuvent dès la première année établir des liens forts avec les protagonistes du monde de l’industrie, avec qui ils seront amenés à collaborer par la suite.

En savoir plus :
> Voir les modalités pédagogiques et le programme des « Métiers de l’Ingénieur Généraliste » (MIG) de MINES ParisTech

Contact :
Sabine Cantournet
Responsable des MIG
Ecole MINES ParisTech,
60 boulevard Saint-Michel
75006 Paris, France

Un article rédigé par Agent Majeur

MIG : les élèves ingénieurs civils à l'oeuvre - MINES ParisTech

webTV

Lecture

Conférence éthique et intelligence artificielle : Elise Berlinski

Lecture

Certificat exécutif : digital native, 3 questions à...

Lecture

Carlos Adrian Correa Florez, MINES ParisTech PhD, PERSEE center

Lecture

Certificat exécutif : digital native, 3 questions à...

Lecture

Lancement de la Chaire industrielle ANR TOPAZE

+ Toutes les vidéos

actus / Sciences de la terre et l'environnement

Consulter les actus de cette thématique

actus / Énergétique et procédés

Consulter les actus de cette thématique

actus / Mécanique et matériaux

Consulter les actus de cette thématique

actus / Mathématique et systèmes

Consulter les actus de cette thématique

actus / Économie, management et société

Consulter les actus de cette thématique
Plan du site
MINES
ParisTech

60, Boulevard Saint-Michel
75272 PARIS Cedex 06
Tél. : +33 1 40 51 90 00

Implantations
Mentions légales | efil.fr | ©2012 MINES ParisTech | +33 1 40 51 90 00 |